à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (48) 3 en 1 (7) à mon avis (20) A.R.T. (61) actualités (385) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (12) art de vivre (457) avant/après (18) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (29) Björk (18) Bowie (19) breaking news (160) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (23) buena vista social network (20) c'était mieux avent (133) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (279) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (21) courrier des lecteurs (17) Custers (56) daily gotham (9) de face (302) de profil (327) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (162) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (88) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (45) glee (6) Goldfrapp (6) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (50) Martin Parr (7) mashup de sosies (4) même pas vu (10) Michel Gondry (8) Miss Monde (15) modes et travaux (194) mon oeil (2) ne riez pas (65) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (25) pas vu à la télé (5) photo de groupe (63) photographie (319) pieds poules (101) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (23) quotidien des héros (6) réclame (73) Religion cathodique (162) RHOBH (18) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (51) sex & the city (15) sondage à deux balles (7) sport (51) Star Wars (58) streetart (25) téléviseur (192) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (62) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2017-05-25

Breaking News: Happy Birthday Star Wars!


40 ans de lutte pour le bien de tous.



40 ans que ça dure.
Le 25 mai 1977 au Chinese Theater à Los Angeles, George Lucas présente son épopée de l'espace à laquelle personne ou presque ne croît.
Le tournage fût lui aussi épique, les relations avec la Fox tendues, celles avec l'équipe parfois désastreuses, et même une partie du casting est incrédule.

Pourtant, ce 25 mai va sceller le sort d'une génération de jedis en culotte courte, de belles et rebelles, et encore au delà, des millions et des millions de fans à travers la galaxie...



Il y a bien longtemps, sur Hollywood boulevard...

Le succès de Star Wars (pas encore intitulé The New Hope, seul Lucas sait que c'est la partie visible de la saga), est aussi immédiat qu'il n'était inattendu pour certains.

Les jouets pas encore disponibles sont pré-commandés, on reçoit donc à la place un carton.
On l'a dit et redit, Lucas a eu l'idée de génie de se faire payer en pourcentage sur le merchandising, ce qui l'aidera à bâtir un véritable empire, s'étendant notamment de Lucasfilm à THX sound system.

Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher, jusque là inconnus (ou presque) sont propulsés au rang de stars planétaires.

Leurs aventures vont se poursuivre jusqu'au début des années 80.
Puis Lucas initiera une pré-logie (le projet contient à l'origine 9 volets) autour du millénaire, avant de céder son empire à Mickey, qui vient de relancer une nouvelle trilogie ainsi que des spin off .
Le but étant, ne nous leurrons pas, essentiellement de faire des dollars, mais ayant pour effet secondaire de créer encore et toujours de nouveaux disciples.

Tuer mon père:

On a déjà beaucoup disserté sur les raisons de ce succès, mais il tient évidemment à de nombreux facteurs convergeant tels des étoiles dans une constellation.

Star Wars est une vision somme toute assez manichéenne de l'univers, mais pas que.
Et pour certains, rappeler la différence entre le bien et le mal peut faire du bien, et pas trop mâle non plus.

Le mythe s'est nourri d'autres mythes, et Lucas a déjà expliqué comment cette épopée était née et s'était nourrie d'autres légendes.
On retrouve notamment dans Star Wars une nouvelle version de Arthur,  Merlin l'enchanteur et des chevalier de la table ronde.

Mis à part la mythologie grecque, aucune histoire ne semble réunir autant de questions existentielles, tant ce récit est à la fois initiatique, héroïque, et bien évidemment psychanalytique.

Excalibur est ici un sabre laser. Tout aussi phallique mais en plus il brille dans le noir. Et il va même contribuer à tuer le père. Faut pas avoir inventé la vitesse lumière pour décrypter.

Mais le film voit le jour dans une planète encore traumatisé par la seconde guerre mondiale (l'esthétique de l'empire est assez claire à ce sujet) et une Amérique post guerre du Viet nam qui veut croire qu'un autre monde est possible.


May the force be with us:

La force (élue depuis au rang de religion pour certains) est semble-t-il la seule capable d'amener une balance dans un monde en perte de repères et fragilisé par des idéologies totalitaires.
 Quoi, ça vous rappelle quelque chose?

Non, ce n'est pas étonnant que 40 plus tard, le film ait encore un écho.
Ce n'est pas un hasard si de nouveaux films sortent, rencontrant un public à la fois de disciples quadras, de padawans fougueux, et même de younglings (enfants sensibles à la force).

L'avenir est plus que jamais incertain et le ciel semble s'assombrir chaque jour, aussi ils sont nombreux à trouver refuge dans une saga qui semble toujours trouver une issue heureuse.

C'est pourquoi je me joint à ces millions de fans, pour souhaiter à Star Wars un joyeux anniversaire, et à ses fidèles un avenir meilleur...


Happy Birthday Star Wars.

Stéphane Custers, un grand garçon de 6 ans.



Lire 10 choses que vous ignorez (peut être) sur Star Wars

Lire les autres articles du label Star Wars.

PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.