à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (46) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (377) album du moi (23) Alice (12) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (442) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (15) Bowie (19) breaking news (158) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (272) clip vidéo (197) cocoon (5) collages & médias (43) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (292) de profil (313) disques (421) Empire Of The Sun (18) en boucle (159) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (86) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (42) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (189) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (303) pieds poules (98) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (21) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (50) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (50) streetart (23) téléviseur (187) top of the posts (25) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (58) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-12-15

En boucle: Corine/ Pourquoi Pourquoi


Corine aime l'hiver. Moi, j'aime Corine.


C'est en période de fêtes, et surtout cette année, qu'on a besoin de se changer les idées parfois noires.
Alors voici matière à vous régaler dans l'esprit vintage le plus pur, avec Corine et son Pourquoi Pourquoi.

Comme une réclame pour un arrière goût d'été:

Mais pourquoi pourquoi?
Mais pour danser et tout oublier, pardi...


Sa pomme d'amour:

Sorte de Sabine Paturel qui aurait avalé non seulement tout le chocolat, mais aussi Debbie Harry, Polnareff,  et aussi Véronique et Davina, Corine nous balance à la poire sa pop sucrée revisitée façon belle hélène du disco post nihiliste.

Les lyrics apparemment banals  (J'aime la plongée) cachent en fait une deuxième couche d'ironie acidulée et de doubles sens (mal) cachés. Rafraîchissant et réchauffant à la fois, le titre phare du EP Fille de ta Région, n'a pourtant aucune chance de voir les Miss France défiler en maillot sur ses gimmicks funk.

J'aime l'hiver, dit-elle encore. Les feux de cheminées, les remontées mécaniques, les cols roulés sur ton cou.

Cette pop décomplexée rappelle le début des années 80 et leur insouciance insolente et indolente, comme dans Chacun Fait (c'qui lui plaît) de  Chagrin d'Amour.

Réjouissant car jouissif, et subversif de simplicité.

Ses vertus protectrices:

Jouant les ingénues mais pas trop, Corine nous embarque donc dans son petit monde de revival (les autres titres Bingo, Marché Nocturne et surtout Pluie Fine) pour faire monter la température sur la piste, au moins jusqu'au troisième degré.

Le clip (ci-dessous) est ad hoc,  avec ses hommes à la plastique, aux chorés et au lipping parfois approximatifs. Elle mime, on aime.
C'est à la fois trop et pas assez, mais très très drôle.

Merci qui? Merci Corine!

Lire les autres articles du label En Boucle.

Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.

Bonus: La vidéo, faussement vulgaire et drôlement culottée.