à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (43) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (367) album du moi (21) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (428) avant/après (13) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (26) Björk (14) Bowie (19) breaking news (152) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (265) clip vidéo (192) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (48) daily gotham (9) de face (282) de profil (299) disques (412) Empire Of The Sun (18) en boucle (154) En Mode Dépêche (1) exclusif (141) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (81) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (36) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (5) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (181) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (20) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (295) pieds poules (94) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (102) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (156) RHOBH (15) rien à voir (19) Róisín Murphy (35) saga (29) science fiction (49) sex & the city (11) sondage à deux balles (7) sport (47) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (178) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (27) us et coutumes (100) Valentin (53) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-09-30

L'Album du Moi: Paradis/ Recto Verso



Paradis et Recto Verso: Un petit peu toi et moi...



Sur ce blog, on est fidèles en amour.
La sortie de l'album Recto Verso, du groupe Paradis dont on suit ici les pas à la trace depuis le départ, grâce à un label dédié, est donc une célébration.

Une célébration d'amour pour ce duo français qui subtilement impose peu à peu ses consonnes, ses voyelles, et ses notes organiques au milieu des musiques de foire.

Pour ceux qui découvriraient Paradis, vous pouvez lire ici tous les articles consacrés à la genèse de cet album, pour les autres, voici pourquoi on est aux anges...

Alerte à la positive fanittude et au manque d'objectivité absolu. Whateverment vôtre.


Alors plutôt que de vous la faire à l'envers, on vous laisse découvrir Recto Verso aux lyrics explicites sur le fond la forme et à l'endroit où sa se passe: le cerveau, le coeur, le ventre et le reste.

Un petit peu Toi et Moi, nous, avant, après et parfois pendant.
Comme une histoire qu'on aurait inventée ou même peut-être vécue de manière instantanée.

Les ruptures  en enfer , les rendez-vous au Paradis (mais sans l'ensemble beige de chez Courrèges),  reprends-moi, reprends-toi, je sais plus, je sais pas, ce que tu seras demain encore me séduira.

Ce Miroir  à deux battants proposé par le duo nous embarque, nous emmène de l'autre côté.

Soit on est sensible à leur vers en prose, à leur vie où tout n'est pas rose, soit on passe complètement à côté.
Sophistiqué en surface pour lui donner un peu plus de classe.
Mais avec des mots simples au sens parfois caché.

Trop de choses à expliquer pour vous dire que je l'aime cet album, trop de Contours à esquisser pour vous dire qu'il peut à tous nous rappeler quelqu'un ou plusieurs.

Ce n'est pas une révélation puisqu'on s'y attendait.
Ce n'est pas une confirmation puisqu'il y a toujours une surprise  qui vous secoue avec ses machines acidulées.

C'est simplement une rencontre qui se poursuit sous vos oreilles.

Cet album est à partager, avec toi, si tu veux qu'on l'écoute ensemble.
Montre-moi l'envers du décor à l'endroit, montre-moi le revers, ce que cache tout ça...

Fin de l'alerte.

Lire les autres albums du moi.

PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.

Bonus: les clips de Toi et Moi...




Et de Recto Verso: