à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (372) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (432) avant/après (15) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (156) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (18) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (268) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (52) daily gotham (9) de face (288) de profil (306) disques (416) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (83) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (39) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (301) pieds poules (96) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (101) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-05-30

Les Lundis de Polyphème: Rupture de stock.



Dites-le avec des fringues.


Tous les les lundis, ou presque, une image en forme de clin d'oeil pour bien commencer la semaine.
L'oeil (le bon) du Cyclope vous propose un instantané à l'heure du (troisième) café.
Et aujourd'hui , l'élégance à la portée de toutes les bourses...

2016-05-28

Les Carnets du Flamand Rose: Mai 16



Le Flamand Rose marche en dehors des clous...



Les tribulations d'un Flamand un peu gauche échoué sur la rive droite.

Lire les autres carnets.

Mai 16, Paris:


En mai, le Flamand Rose marche entre les gouttes, et en dehors des clous.
S'il peine parfois à trouver sa place, s'il est même parfois complètement à la rue, c'est aussi ce qui fait toute la différence.

Inutile donc de le dresser, il ne marche pas, il danse.

Lot de souvenirs, de pas de bourrée, de contre champs et de hors cadre.

Lorsqu'il contemple le chemin parcouru, les embûches lui semblent toutes petites, et les bonheurs très grands.
Comme dans un film américain...

- Dans les films américains, si les couples s'embrassent dans les premières minutes, c'est que la vie de l'un des deux sera bientôt en danger.

- Une mariée de 50 berges en blanc, c'est ce que j'appelle un pieux mensonge (avec X).

- Dans les films américains, le fast food, ça ne fait pas grossir...

2016-05-22

Festival de Cannes 16 (5) Les palmes et les familles.



I, Ken Loach.

On l'aura compris: cette année il ne fallait pas venir tout seul à Cannes.
Et surtout pour recevoir un prix.

De la caméra à la palme d'or, tout le monde ou presque est arrivé en bande sur scène, en pellicule de merci à rallonge ou plus simplement en famille...

2016-05-21

Chronique Custique de Laurent Stocker: Faut-il brûler Jean Racine?


Le drame, c'est que vous êtes filmé.


Pour ceux qui l'auraient loupé, voici le portrait custique de Laurent Stocker, autour de la tragédie, avec alexandrins et langue de belle-mère.
Huit ans après Cyprien, retrouvailles à la table du Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre sur France Inter.
La tragédie peut être festive et le drame peut être filmé.
Enjoy, like, share...

2016-05-20

Festival de Cannes 16 (4): Martine à la plage et Xavier fait du théâtre.



Martine à Cannes (ici avec Xavier Dolan et des Frères Dardenne)



Quand on est à Cannes, il faut savoir monter les marches.
Mais ça tout le monde peut le faire.
Et tout le monde aujourd'hui l'a fait.
Mais le plus difficile c'est de les descendre sans chuter.
Le mieux, si on ne peut pas survoler la compétition, c'est encore de marcher dans le sable.
Chacun à sa plage...

2016-05-19

VHNBKBTRS: Róisín Murphy/Ten Miles High



Róisín Murphy: Work in progress.

Video has not been killed by the radio star.
On croyait l'ère de la vidéo révolue.
On avait tort.
L'émergence des médias "parallèles"(youtube, soundcloud etc...) a fait rentrer la musique dans une nouvelle dimension, et pas seulement à la vitesse du son, mais aussi à celle des frères Lumières.

New: découvrez dans la catégorie VHNBKBTRS, les clips de groupes émergents qui vous emmènent en immersion dans leur univers autant visuel que sonore...

2016-05-17

Festival de Cannes 16 (3): Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant.


Ryan, gentil garçon, demande l'addition: même pas star.

Le weekend s'est bien passé.
Les hostilités aussi, merci.
Cannes bat son plein de grâce et son combat de nice people.
Et cette année encore, jusqu'au petit matin, il y a les pros du pot...

2016-05-16

Les Lundis de Polyphème: Spécial Cannes Top Moumoute!





Vous ne rêvez pas: c'est la moumoute de vos rêves!


Tous les les lundis, ou presque, une image en forme de clin d'oeil pour bien commencer la semaine.
L'oeil (le bon) du Cyclope vous propose un instantané à l'heure du (troisième) café.
Et aujourd'hui , après les chaussures écrase Yorkshhire, on continue note téléachat à poil ravageur...

2016-05-14

Festival de Cannes 16 (2): Julia et le loup.



Julia Roberts, princesse aux pieds nus: même pas peur.



Le festival a pris son rythme de croisette (en vlà une expression qu'elle est conne).
La moquette rouge souffre sous les foulées multiples, répétées et/ou improvisées.

Les touristes à paillettes affluent pour découvrir les destinations multiples proposées par les différentes sélections: on découvre des films venus de pays qu'on ne connaissait même pas, la Corée de l' Est par exemple, ou des villes qui s'invitent en Paca, Sodome et Gomorrhe les premières.

Le scandale, ce héros fantasmé de tout festival, par qui tout arrive, de la gloire à l'opprobre, et qui, bien qu'on ne sache jamais sous quel visage il va prendre, arrive toujours à faire parler de lui...

2016-05-12

Festival de Cannes 16 (1): Laurent et les garçons.



Laurent Lafitte, mousquetaire de la distribution de costards: même pas mal.



Et c'est reparti: une quinzaine de dix jours à dire du bien et du mal, à faire la pluie et le beau temps, et a commenter des robes et des pingouins, des petits cochons et des ricains.

Un peu plus de deux semaines pour refaire le monde dans un microcosme, pour révolutionner le cinéma sans se décoiffer, pour monter les marches et descendre les autres.

Autant vous dire que comme chaque année dans la rubrique Cannes, si le vent souffle et change de sens, soulève les robes et les toupets, nous à défaut d'être sur la Croisette, on sera au taquet...

2016-05-02

Les Lundis de Polyphème: La rubrique des chiens écrasés.



Sauvez Whisky!


Tous les les lundis, ou presque, une image en forme de clin d'oeil pour bien commencer la semaine.
L'oeil (le bon) du Cyclope vous propose un instantané à l'heure du (troisième) café.
Et aujourd'hui , un scandale sur fond de goût de chiottes...

Breaking News: Mai 16, c'est Zephir in the sky.



Avec toujours cette bonne vieille chanson en tête.


Difficile de vous expliquer le pourquoi du comment.
Toujours est-t-il que c'est un vent de zénitude qui allait pour une fois souffler sur : De Profil.
Et en fait pas du tout. Zéphir  étant le vent de l'ouest, ça risque donc d'être la folie douce...