à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (46) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (377) album du moi (23) Alice (12) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (442) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (15) Bowie (19) breaking news (158) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (272) clip vidéo (197) cocoon (5) collages & médias (43) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (292) de profil (313) disques (421) Empire Of The Sun (18) en boucle (159) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (86) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (42) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (189) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (303) pieds poules (98) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (21) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (50) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (50) streetart (23) téléviseur (187) top of the posts (25) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (58) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2011-11-30

Disques: La Métaphysique des Tubes.


Les tubes s'enchaînent, les questions demeurent...

J'espère qu'Amélie Nothomb ne m'en voudra pas trop du lui avoir chipé son titre, mais bon... c'est un bon titre.
Et un bon titre, c'est déjà un tube.

Car, si j'ai décidé de plagier la romancière belge au chapeaux, c'est que j'avais envie de comprendre, ce qui fait qu'hier, aujourd'hui et peut-être demain, on chante certaines chansons sous la douche, sur les trottoirs, dans les rames, dans le monde entier et surtout à l'intérieur de deux hémisphères.

On l'a compris, pas de tube à la maternité sans une bonne mélodie dans l'éprouvette.
Bon, ça c'est la base.
Que se soit "Na na, na na na", "Tchiki boum tchi boum", ou "Gaga, houlala"...
Ah non, pas la dernière.
Disons une mélodie "efficace" pour utiliser les gros mots.

2011-11-27

Modes et Travaux: 3D comme un dimanche...


Stéphane Custers se la pète en 3D.

Je vous avais promis   2011, une année en 3D.
Je tiens parole.
Et comme ce dimanche manque un peu couleurs, à par un joli camaïeux de gris, en voici.
Petite activité pour dimanche "poulet purée de pois".

Un générateur de photos en 3D.
C'est simple vous y allez, vous suivez les instructions.
Vous "téléversez" vos photos (j'adore le mot).
Et vous attendez le résultats, plus ou moins probants.
Moi, j'y suis pas arrivé j'avoue.
Mais en attendant, vous aurez joué avec votre appareil photo, la nuit sera tombée et vous aurez des clichés en bleu et rouge, plutôt qu'en gris clair et gris foncé.
Et envoyez-moi vos photos si vous y arrivez, sur ma page facebook stéphane custers: de profil!
Et tant qu'on y est, envoyez-moi vos photos pour le grand concours mashup de sosies!

Après ça, vous n'aurez aucune excuse pour vous ennuyer ce dimanche!




générateur de photos en 3D

2011-11-23

Coup de nez: Bogossbusters!


Allez reviens gamin, c'est pour rire... gamin?


Je sais pas vous, mais j'ai déjà connu des mois plus riants.
Déjà que le mois de novembre, de manière générale, c'est pas exactement "boum boum, tagada tzouin tzouin", mais là franchement, on atteint des sommets inversement proportionnels aux bourses.

Des journées qui durent deux heures, des mauvaises nouvelles qui pleuvent dans une météo pourtant sèche, une tension franchement et mondialement connue et des images qui peuvent choquer les âmes les plus insensibles, une crise européenne qui nous promet des lendemains qui chantent dans le métro,  des travaux forcés pour les précaires, faites passer le convoi de déchets radioactifs, tiens, ça nous changera les idées...

2011-11-18

Breaking News: Miss Feuille Morte 2012


Miss Feuille d'Automne 2011 remettra bientôt son écharpe et ses moufles.



Nouvel épisode de cette saga électo-cocorico-écharpo-financière bien bien passionnante il faut l'avouer (lire Miss Monde, le monde des Miss).

Dans son combat de David au chapeau contre l'oeil de Goliath, Geneviève a donc pris un sale coup sur la cafetière.

Obligée de de retirer son nom et son tailleur de la compétition, elle doit aussi se tenir à carreaux, elle est mise à pied de poule, et ne peut pas approcher la "Miss Prestige National" du concours qu'elle organise à moins de vingt mètres par décision de justice, genre, j'exagère à peine.

Mais à l'automne, la renarde est rusée.
Elle ne montera donc pas sur scène.
On entendra peut être juste sa voix  s'élever avec son langage à la fois châtié et fleuri dans les travées de la salle pluridisciplinaire.
Rien n'empêchera donc "The Good Wife" de dire en after tout "le bien qu'elle pense" de "The Big Brother".

On imagine  la suite: forcée de retirer le mot "national", puis celui de "prestige", elle n'aura plus qu'à appeler son concours "Miss Gaule", ou "Miss Echarpe Tricolore", ou "Miss Spécialités Culinaires Locales", ou "Miss Understood" (Incomprise).

Pour ma part, j'ai depuis longtemps évité toute concurrence en élisant chaque année ma "Miss Feuille d'Automne".
Quatre avantages majeurs:
-Les candidates se ramassent à la pelle.
-Effeuillées de naissance, elles posent nues et ce n'est jamais vulgaire.
-Elles sont déjà mortes, ce qui leur évite de dire des conneries en direct à la télé.
-Elles sont biodégradables (on peut donc leur retirer leur titre à la moindre incartade).

Bon pour l'instant l'élection n'est organisée que par un comité, à Lutèce.
Mais quand on pense  au potentiel illimité au niveau mondial, j'ai des ambitions aussi larges que le couvre chef de Geneviève.
Pas de critères de tailles, ou de couleur: Miss Feuille d'Automne doit juste représenter dignement sa saison.
Elle doit pouvoir virevolter avec des talons de 12 cm, et se poser délicatement sur le podium.
Et faire rougir un jury de quinquas libidineux et/ou botoxés.

La gagnante recevra une écharpe et des moufles pour passer l'hiver, un an d'oscillococcinum, un abonnement à "Jardins et Verandas", et sillonnera les caniveaux de France et de Navarre pour représenter dignement les feuilles mortes mais élégantes en toutes circonstances.

Miss Feuille d'Automne 2011, Priscilla Platane, originaire du 4 ème arrondissement de Paris, remettra son écharpe et ses moufles à celle qui lui succédera le 20 décembre, dernier jour avant l'hiver.
Elle envisage maintenant une carrière dans les herbiers ou de se recycler dans le compost.

Bref, tout ça pour dire que si un jour Madame de Quichotte est lasse de lutter contre des sociétés de moulins néerlandais, elle trouvera sûrement sous son casque une idée de "Miss Prestidigitation  de derrière les fagots nationaux" pour nous faire rêver avec peu de moyens.

Parce que finalement, c'est ce qui fait le charme de ce monde des Miss.
L'inutile.


2011-11-16

Back to the Future: ABBA, ne retenez pas ce nom.


ABBA? C'est quoi ça, ABBA?


Prenons la Delorean pour revoir ce qui faisait hier l'actualité de demain, voulez vous?
Aujourd'hui: ABBA/Waterloo

Expo: Jubilations Héroïques: Sus à Beaubourg!




L'autre soir, c'était vernissage au Centre Wallonie Bruxelles, à Paris.

Une douzaine d'artistes belges et apparentés exposent leurs oeuvres dans ce lieu avec vis à vis sur le Centre Pompidou.

Hardis et fiers, le crayon au fusil, ces peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, débarquent jusqu'à la fin janvier devant les fenêtres et les tuyaux de Beaubourg, avec un lyrisme frais et une nostalgie absurde, que, très subjectivement,  seule la Belgique peut engendrer ou héberger...

2011-11-13

Ne riez pas: C'est la journée de la gentillesse


Tout vous sourit aujourd'hui. vraiment tout.

On connaît ma passion pour ces journées absurdes.
Si vous n'êtes pas convaincus, il vous suffit de lire par exemple "C'est la journée des gauchers" dans la même catégorie.

Mais cette fois-ci, plutôt que de stigmatiser l'une ou l'autre minorité invisible et silencieuse, voire une majorité remarquable et expressive (lire aussi "C'est la journée de la Femme"), ce jour met en exergue un comportement plus ou moins décrié en ces temps voués à l'individualisme roi (là je sens que je vous ai perdus en trois mots poussiéreux).
Parce que justement, la gentillesse, est une vertu un peu passée de mode.

Aujourd'hui la gentillesse, est prise comme une faille, une faiblesse, une faillite annoncée.
"Je n'aime pas dire du mal des gens, mais effectivement il est gentil".
Si même le Père Noël est une ordure...

2011-11-11

Ne riez pas: C'est le 11/11/11



C'est partout depuis ce matin,
Sur toutes les lèvres, sur tous les wall, dans tous les esprits superstitieux.
On raconte que si vous ajoutez votre âge à votre année de naissance, vous obtenez immanquablement  111.

Et à 11h11', certains se sont pris en photo.
Juste pour l'iFun.
Rajoutez à ça le calendrier maya, la crise Europe, le nucléaire et la famine, et vous voilà partis pour une excellente journée.
Une journée d'excellence.
Comme vous n'en vivrez sans doute plus jamais...

2011-11-06

Us et Coutumes: I want my pancaaaakes!


Bonjour, je m'appelle Stéphane et je suis "pancakes'oholic".

Ce la fait quelques semaines que j'ai découvert cet endroit bien précis à Paris, avec ces pancakes aux myrtilles qui me tuent littéralement de plaisir.
N'appelle-t-on pas l'orgasme "la petite mort"?

J'y pense toute la semaine.
J'en rêve la nuit.
Je ne sors plus de chez moi (sauf pour m'y rendre directement).
J'aurais bien aimé garder cet endroit qu'on m'a fait découvrir pour moi, mais je suis bien obligé de partager cette adresse pour ne pas m'y rendre seul, au risque de me faire repérer comme étant accroc.
Et l'onanisme culinaire, pas mon truc...

2011-11-05

L'Idéal: Parce que ça, vous le valez vraiment bien.


I love Paris, in the fall...

Comme chaque année à la même période, petit point sur le front du célibat (lire Célibataires: La Danse des Canards).

Et comme chaque année, mais aussi comme toujours, et particulièrement ce mois-ci  (lire aussi En novembre, mon blog fait des heureux), j'ai décidé de vous envoyer (aux célibataires ramollis et aux autres) la méga dose d'égo booster en version concentrée, trois en un, avec effet glossy gloss, pour des cils qui papillonnent d'amour deux à trente fois plus nombreux et plus longs.


Soyons clairs: oublions les arguments marketing genre:

Bonjour je suis sur eDarling, parce que je cherche un homme sérieux et affectueux...

Sans blague?
Tu ne cherches pas un clown qui te tabasse en rentrant le soir?


Ou encore les meetiques répliques:

Oui, il y a de l'ail. Au moins il est fixé, j'embrasse pas le premier soir.

En tout cas, pas avant d'avoir fini la bouteille de rouge.
Et pas sur la bouche.
Et chez moi, pas chez lui.
Et il reste pas dormir.
Et pourquoi il me rappelle plus?

Ma pauvre, si tu savais à quel point il s'en fout de ton haleine, au contraire ça l'arrange bien, le petit vicieux...

2011-11-02

Breaking News: En Novembre, mon blog fait des heureux.



Et moi...je me marie!

Ce n'est pas une lubie.
Une décision prise sur un coup de tête.
Ou sur un coup de foudre.
C'est une décision mûrement réfléchie.
Depuis quelques mois.
En fait, je l'ai prise au buffet d'un fabuleux mariage cet été, entre une coupe de champagne, et une délicieuse brochette de whatever sauce je sais plus quoi.
J'entends par là: il y a toujours des gens qui se donnent du mal pour partager et communiquer leur bonheur.
Et pas seulement au G20.

Mais si cela fait quelques années maintenant que moi aussi je me décarcasse, pourquoi?
Pourquoi je le fais?
Pourquoi je me suis levé à six heures ce matin?
Pourquoi j'ai participé le moins dernier (sans succès) aux Golden Blog Awards?
Pourquoi je photographie des Barbies dans mon salon?
Pourquoi je râle quand je n'ai pas pris mon appareil photo (au cas où il y aurait un truc qui pourrait me donner une idée pour un machin sur mon blog?)
Pourquoi je suis triste quand je me rends compte que mes amis proches n'en ont rien à foutre?

Franchement, ne croyez pas que ce soit pour satisfaire un ego en mal de tribune pour s'étaler.
Mon lit, mon appartement, et ma vie en général ne sont pas assez étriqués pour que je puisse me plaindre.
Je ne m'ennuie pas, j'ai cette chance.
J'ai une vie pleine d'aventures, de rebondissements, de suspense.
Du bureau à la véranda, avec la clef anglaise ou avec le Professeur Violet, j'ai déjà résolu cette énigme il y a bien longtemps (lire le nouveau quinquennat).

Pour un jour en retirer de l'argent?
Héhé, moi?
Pas vraiment doué pour Monopoly, manifestement.
-Je suis ruiné.
- Vends le Fujiyama!

Pour le plaisir de faire un bon mot, un mauvais jeu, un nouveau néologisme ou un vicieux pléonasme?
D'exhumer un mot et/ou une expression jaunis par le temps , passés de mode, ridées en profondeur et pourtant charmants?
Oui, certainement,  mais pas suffisant pour avoir un "mot compte triple".

C'est donc qu'il y a un autre motif à toutes ces syllabes liées par des mariages parfois osés.
Quel rôle a donc à jouer mon blog aussi minime soit-il  dans un jeu de société aux règles de plus en plus compliquées?

Et puis j'ai pensé à Destin.
Et je crois bien que c'est ça en fait.

C'est que si j'accepte pour moi que la vie me trimballe, me chahute, trois cases en avant, deux cases en arrière, se joue de moi dans ma quête à la fois ludique et effrénée d'une "certaine idée du bonheur hors normes, et où on triche parfois un peu",  quelque part en entre "La Guerre des Moutons" pour la tactique et "Master Mind" pour les couleurs, j'aimerais qu'il en soit de même pour vous, surtout si vous avez des coups durs (et qui n'en a pas).

Hier encore, une personne m'a envoyé un message pour me dire le plaisir qu'elle avait à me lire.

Tour le plaisir est pour moi....




PS: N'oubliez pas de participer au "Grand Concours de Mashup de Sosies".
Histoire qu'on rigole un peu.

2011-11-01

Ne riez pas: C'est Halloween J+1


Hier, Monster Bash, aujourd'hui Monster Laid(e) et Gaga

On ne vous a pas tout dit.
Vous pensiez que la fête, c'était hier (lire Ne riez pas: C'est Halloween).
Et vous en avez profité.
Après une file monstrueuse devant le magasin de farces et attrape nigauds, vous avez donc enfilé votre panoplie de sorcière aux cheveux inflammables, de trop petit fantôme, de ghostbusters, de  bounty hunters, et si vous n'avez pas sonné à toutes les maisons de la rue des  Chrysanthèmes, par contre vous avez sonné à toutes les portes pour trouver "La fête de copain du frère d'Alex".
Trois punchs "mortels" plus tard, vous avez oublié les règles du Loup Garou, ou raconté la fin de Scream 4 à tout le monde en hurlant de rire.

Et ce matin, vous riez beaucoup moins du coup...