à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (43) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (367) album du moi (21) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (428) avant/après (13) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (26) Björk (14) Bowie (19) breaking news (152) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (265) clip vidéo (192) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (48) daily gotham (9) de face (282) de profil (299) disques (412) Empire Of The Sun (18) en boucle (154) En Mode Dépêche (1) exclusif (141) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (81) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (36) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (5) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (181) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (20) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (295) pieds poules (94) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (102) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (156) RHOBH (15) rien à voir (19) Róisín Murphy (35) saga (29) science fiction (49) sex & the city (11) sondage à deux balles (7) sport (47) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (178) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (27) us et coutumes (100) Valentin (53) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2011-02-28

Coup de nez: La foire à la daube (ou l'inverse)


Nouveau: Chaque mois, dans l'idée de rester optimiste et positif, mais quand même un peu objectif et lucide , Bisounours pousse un coup de gueule, un coup de sang, un coup de moutarde, bref un coup de nez.
Et pour le coup d'envoi, c'est assez logiquement à la musique (très présente en ce mois de février sur cette page) qu'il est consacré.


Arrêtez le manège et laissez-moi descendre!
Là, honnêtement, je dois être vieux et ringard (moi qui me donne un mal de chien pour rester jeune et "à lE page"), mais perso, je n'en PEUX PLUS de la musique de fête foraine!

Dès que j'entends la radio dans un bar, un taxi, un magasin de "prêt-à-porter-une-fois-mais-pas-deux", j'ai l'impression d'être dans une montagne russe, j'attrape le mal de mer, tant ces sons de synthé tendance "tuning et churos" m' insupportent...

2011-02-25

Les Favis: Le Massacre de la Sainte Fashion Week



Don't try this at home/N'essayez pas cela rue St Honoré.




On l'a dit, on ne le dira plus: il ne faut pas confondre mode et moche.
Et quand, en cette Saint Fashion Week, les indicateurs de tendances sont au rouge, au vert, au noir et au bleu pâle, le baromètre des Favis (voir même rubrique), lui, s'affole furieusement.
Perdus devant tant de signes contradictoires, nos usagers de la mode sont totalement désorientés et bien souvent perdent les pédales quelque part entre les Tuilleries et le Grand Palais.

Les forces de l'ordre et du style restent donc particulièrement vigilants en cette période, où les accidentés de la mode se comptent comme les cadavres à la Saint-Barthélémy...

2011-02-24

César et Oscar: Le Glamour au Temps du Col Ras.



Comme chaque année, penchons-nous en cette "saison des awards" sur ce qui fera tache ou pas sur le red carpet.

C'est qu'en effet, vu le climat ambiant, entre secousses sismiques en Nouvelle Zélande, onde de choc démocratique (on croise les doigts) en Afrique du Nord, et une crise sociale qui traîne comme une très mauvaise crève, il n'est pas vraiment facile de parader devant les photographes sans avoir l'air d'être complètement déconnecté de la réalité du monde.
Et je ne ne parle pas de Lady Gaga, qui comme on sait nous a déjà quittés...

2011-02-21

Religion Cathodique: Top Chef: C'est Lundi, c'est ravioli!


Ce soir je crois que je vais me faire une tarte aux frites.





Quand on voue un culte (même honteux) aux docu-soaps et autres émissions de coaching, il en est une qu'on se doit de ne pas louper comme la mayonnaise:
"Top Chef", concours pour apprentis étoilés au guide Michelin, reste une référence pour tous ceux qui aiment voir des bons plats sans pouvoir y goûter.
Un sorte de blind test à l'envers.
La recette ne date pas d'hier, mais comment vous dire: le produit est frais et goûteux. Savoureux. On sent le travail. C'est gourmand (comme on dit dans le jarret du métier).
Bref, le programme me met l'eau à la bouche, tendance émulsion...

2011-02-20

Serge Gainsbourg: 20 ans d'immortalité



Serge Gainsbourg par William Klein pour la pochette de "Love On The Beat".


Paris, le 20 février 2011 à 5H38', lors d'une insomnie, tandis qu'un couple fait l'amour au dessus de ma tête.

On a déjà tout dit , tout vu, tout entendu et tout écrit sur Serge Gainsbourg. Je serais même tenté de m'arrêter là, tant ce que je viens d'écrire est vrai. Tenté de vous renvoyer aux ouvrages de mon excellent et compatriote Gilles Verlant. Point barre...

2011-02-18

En Boucle: Beth Ditto/ I wrote the book. Justify my love long distance.


Bon bin le vlà.
Le mois de la musique.
Mais pour une fois je suis "à lE page" et pas "unE chameau en retard".
Beth Ditto, la Gossip girl devenue icône du couturier à seins en forme de (cônes) revient sous l'excellent label "de construction".
Jean Paul Gaultier qui avant cela, avait corseté une autre force de la nature, une autre mère nature du côté obscur de la force: Madonna.
Madonna qui avait loué un étage entier du Crillon pour être déshabillée par Mondino pour le clip de "Justify My Love".
Dont s'est fortement inspiré la dite Beth pour son clip...

2011-02-17

Le Courrier des lecteurs: Spécial "Mots clés" (part 2)




François-Alban de la Broutte-Chevreuse,
attaché de presse et responsable de la communication
(officiellement floué question salaire):

Bonjour à tous.
Via notre outil statistique, nous avons sélectionné quelques uns des mots clés (véridiques) qui vous ont amenés sur le blog, et dans le souci de mieux répondre à vos attentes, Stéphane parlera aujourd'hui des domaines encore inexplorés sur cette page.

Stéphane:

Certains se demandent comment réaliser des "cartes anniversaire pour une 10 année"...

2011-02-14

Ne riez pas: C'est la Saint Valentin (part 2)


C'est toujours un peu dangereux de faire une suite.
Regardez où ça a mené Sex & the City.

Mais comme je n'en suis pas à un plan foireux près, je me lance:

Au cas où votre vue (entre 2 et 3/10 pour chaque oeil) aurait légèrement baissé, tous ces coeurs dans la ville ne font pas partie d'une vaste campagne pour le don d'organes ( en soi, c'est déjà regrettable).

L'opération a plutôt pour but de célébrer les tourtereaux, de remplir les restos, de vider les parfumeries et de faire grimper le cours de la rose à la bourse d'Amsterdam.

Pour les célibataires, ce sera pigeon farci, rouge qui tache, rose qui fane, attaque à la pâtisserie et cours d'aérobic sur un vieux DVD de Cindy Crawford.
L'aérobic bourré, je dis wii...

2011-02-13

Modes et travaux: Mon livre d'images (3)


Voici mes aventures à Paris, Bruxelles, et au pays des merveilles.
Vous pourrez les suivre en même temps que moi dans mon livre d'images.
Cliquez sur la photo pour mieux voir.

Aujourd'hui: Atlas, 2008.
(Je voulais vraiment choisir une photo plus guillerette, mais l'actu m'a soufflé l'idée de publier celle-ci.)

Un incendie dans ma rue.
Au sol, les effets personnels d'une famille entière jonchent le sol, comme impudiquement livrés au regard des passants.
Je n'ai touché à rien, j'ai "violé" cette intimité très rapidement.
Au milieu des débris calcinés-vêtements, chaussures, meubles etc...- un atlas attire mon regard.
Sans doute a-t-il été manipulé par un curieux, mais les couleurs vives tranchent avec la couleur charbon dominante.
La fragilité d'une vie, d'un foyer, et plus métaphoriquement du monde, me frappent de plein fouet.
Et me rappellent qu'Atlas, dans la mythologie, portait le monde sur ses épaules...

2011-02-11

En Boucle: Jamie Woon/ Night Air. Danse avec les insectes.


NEW: dans la colonne de gauche, découvrez les messages les plus consultés depuis un mois.


Décidément, c'est le mois des rattrapages.
Après avoir loupé Mayer Hawthorne, voici un autre spécimen rare.
"Night Air" vient de rentrer directement dans le top ten des chansons que je me passe en boucle, du matin au soir, en marchant, en courant, en volant, en rampant.
Découverte par hasard, je ne peux plus m'en passer...

2011-02-10

Religion Cathodique: Maison à Vendre/ Maison Après


C'est un running gag.
Il se répète et c'est ça qui justement est drôle.
Rappel du principe: Stéphane Plazza vole à la rescousse de propriétaires en détresse qui ont du mal à vendre leur bien.
5 visites en 18 mois et aucune offre.
Et pour cause:
Crépis décrépis, lambris "sauna club échangiste", couleurs qui hurlent à la mort, plaintes qui baillent, papier-peint dépressif, buffet boulimique, vitrines à collections elles-mêmes collector, moquettes à poils ras, cuisines à piquer, et au milieu de tout ça une applique vintage que perso, je récupérerais bien pour chez moi.
Bref, des pièces encombrées d'encombrants, des finitions prématurées, des pelouses pelées et des travaux abandonnés.

Heureusement, Super Stéphane et ses amies décoratrices vous font ce qu'on appelle du home staging, afin que vous vous débarrassiez au plus vite et au prix du marché, de votre perle enfouie sous une tonne de coquilles Saint-Jacques/cendriers.

Et là c'est très simple et très "extreme makover":
- un bon nettoyage de printemps, d'été, d'automne, d'hiver et d'année bissextile
- un tri très peu sélectif
-une liposuccion des meubles
- une bonne couche peintures neutres et chocolat
- une nouvelle crédence immaculée façon facettes sur carrelages cariés.
- un dressing derrière un rideau
- un défrisage de la chambre d'enfant
- un bureau qui a une vraie fonction
- un living dépersonnalisé
-une vraie chambre parentale
- une salle de bain fonctionnelle et accessoirisée (avec des serviettes propres)
- un WC au rez-de chaussée (quelle bonne idée)
- un interrupteur (pratique)

En gros, l'exercice se répète et se décline à l'infini.
Alors, pourquoi regarder cette émission plus d'une fois?

Et bien parce qu'on jubile de voir comment on peut gentiment, mais non sans ironie, faire comprendre à des gens qui y ont mis tout leur coeur, que leur maison file mal au yeux et à l'estomac.
Qu'il est primordial que le visiteur puisse se "projeter dans la maison" sans se ruiner les rotules sur du chêne trop massif, que si ils souhaitent réellement se défaire de leur bien, il est inutile et contre-productif de s'accrocher à leurs fleurs séchées.
Que pour aller de l'avant, il faut faire une croix sur le passé et surtout sur ses erreurs.
Tous les goûts sont dans la nature, certes.
Mais en attendant, tous les acheteurs potentiels s'y baladent.

Et c'est ce doux mélange de fermeté et de compassion, de sympathie et de franche poêlade sur fond de casseroles en cuivre, qui font qu'évidement on souhaite sincèrement qu'ils la vendent, leur satanée bicoque!
Qu'ils évitent le "prêt relais", qu'ils voguent vers de nouveaux horizons, avec quelques rudiments de déco en prime.
Ni voyeur ni trop complaisant, Stéphane donne à "Maison à Vendre" le ton juste.
Entre blanc, gris-beige, taupe et chocolat.

2011-02-09

En boucle: Mayer Hawthorne /Green Eyed Love


Avant, je n'aimais pas la musique des pubs.
Mais ça, c'était avant.

Elles m' horripilent pour la plupart, surtout ces reprises de standards de la chanson française "détournés".
Ou pire, des chansons qu'on avait cru pouvoir oublier à jamais.
Dernier en date: Chiwawa/Sofincu (pas de marque).
Merci bien...

2011-02-06

Magritte du Cinéma: Ce que vous n'avez pas vu, pas bu et surtout pas mangé.



Stéphane Custers se la pète grave aux Magritte (chose promise, chose due).
                                   Smoking Johanne Riss. Chemise Dior. Cernes maison.


Plus que quelques minutes avant le premier direct "descente des marches et blue carpet".
La nuit est à présent tombée sur l'immense verrière du Radisson Blu.
Les voitures de la cérémonie s'échauffent le moteur pour leur grand ballet.
Dans le lobby du palace, les célébrités légèrement "overdressed" pour un samedi soir à Bruxelles, banc de smokings et fourrure Martin Margiela, croisent les touristes moscovites.
Fanny prend la pause dans sa tenue très "Like a Widow".
Et au milieu de tout ça: Chantal Goya qui passe incognito en parka.
C'est ça aussi la Belgique.
Aucune trace cependant de "Nom de code: Dieu", qui n'est pas descendu dans le même hôtel.
La décontraction générale est contredite par les cigarettes qui se fument à la hâte à côté du tourniquet.
Petits échanges avec Jean-Pierre Dardenne et Jean-Luc Couchard sur la condition du fumeur au 21ème siècle.
Avec mes camarades complices nous embarquons dans les dernières navettes.
Destination: le Square.

2011-02-03

Ne riez pas: C'est L'année du Lapin


Alors autant vous le dire tout de suite: je suis furax.
Comme chaque année maintenant, je m'apprêtais à vous sortir mon petit message tout fait style:
Tout va bien se passer.
Cette année, c'est VOTRE année.
Cette année, ça va déménager.
Cette année, ça va emménager.
Cette année, ça va aménager.
Amen.
D'ailleurs c'est vrai, j'en reste persuadé...

2011-02-02

Breaking news: Le Nouveau Quinquennat



Stéphane Custers se la pète en 2D. Illustration Jean Vincent.


Pu£@!%, cinq ans...
Cinq ans que je me la pète et que je me pète le ciboulot à écrire des conneries en pensant que peut-être, ça ne concerne pas que moi.
Il y a cinq ans pile poil, donc, je publiais un peu par hasard le post au titre évocateur:
"Puisque tout le monde en a un".
Et à l'époque, je ne parlais pas d'un profil facebook.
Car si il y a dix ans, je jouais mon one man show "Le Nouve@u Monde", et qu'il y a cinq ans j'avais déjà trois adresses mail, cinq ans plus tard encore, 350 articles et au moins un millier de ? plus loin, je m'apprête à jouer dans mon nouveau seul en scène et je n'ai toujours pas de site internet.
Par contre, ce qui devait être un passe temps comme un autre, a pris, au fil du temps, de plus en plus de place dans mon espace temps libre.
Et à l'heure où je vous ai annoncé une année en 3D (voir un post précédent), je me passionne d'avantage encore pour cet outil en deux dimensions...