à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (43) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (365) album du moi (21) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (428) avant/après (13) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (26) Björk (14) Bowie (19) breaking news (152) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (265) clip vidéo (192) cocoon (5) collages & médias (40) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (48) daily gotham (9) de face (282) de profil (299) disques (412) Empire Of The Sun (18) en boucle (154) En Mode Dépêche (1) exclusif (141) fais moi une scène (1) festivités (27) films classés sans suite (3) flamand rose (81) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (36) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (5) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (181) mon oeil (2) ne riez pas (62) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (20) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (294) pieds poules (94) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (101) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (156) RHOBH (15) rien à voir (19) Róisín Murphy (35) saga (29) science fiction (49) sex & the city (11) sondage à deux balles (7) sport (47) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (178) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (27) us et coutumes (100) Valentin (53) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2010-10-28

Le Point Valentin: La Danse des Canards



C'est la danse des canards
Qui veulent s'en sortir, qu'en on marre,
Se secouer le bas des reins.
Et faire... coin coin!

Nos amis les... célibataires.
30 millions d'amis.
Sur lesquels au moins une fois par an, il est bon de s'arrêter quelques minutes, histoire de faire un petit point célibat...

2010-10-27

Burlesque: J'ai dit burlesque?


Burlesque: j'ai dit burlesque?
Comme c'est burlesque...

Si je paraphrase cette célèbre réplique de Jouvet dans "Drôle de Drame", ce n'est pas un hasard.
Car c'est en effet un drôle de drame qui s'apprête à déferler sur nos écrans.
En voyant la bande annonce, je n'ai pu m'empêcher de penser à la définition de burlesque (cocasse, d'un comique extravagant).
A-t-il le même sens en anglais, à l'instar de "déjà vu" et cliché"?
Nous n'allons pas tarder à le savoir.
Autre question: puis-je vraiment mettre ce post dans la catégorie cinématographe?

Car c'est si c'est dans les vieilles locomotives qu'on fait les meilleures daubes, ce film risque bien de décrocher trois stars au guide Micheline.

Le Pitch (le film, en fait):
Une jeune fille à la frange ingénue (Christina Aguileira) prend un aller simple (bien sûr) pour L.A., afin de percer dans le show business.
Waow.
Là, je vous sens déjà scotchés.
Après un regard qui en dit long par la fenêtre du bus, elle arrive dans un cabaret où dansent des pussycats en chaleur.
"Mais qu'est ce que c'est que cet endroit?" s'interroge notre un peu blonde mais fort sceptique.
Tout ce monde de paillettes, c'est fascinant.
Fascinant, c'est le mot.
Mais, EVIDEMMENT, rien n'est simple pour "le belle", surtout qu'il y a "le bête de scène" qui règne en despote sur le cabaret.
Tu vas juste être serveuse pour commencer, après tu deviendras une star.
Step by step, c'est le cas de le dire.
Je pourrais m'arrêter là et vous laisser apprécier la bande annonce.
Parce que tout le reste est à l'avenant.
On a comme la vague impression que les scénaristes ont mis tous les titres de leurs films préférés dans un chapeau boule, et ont tiré au hasard l'enchaînement voire l'enchevêtrement des histoires vues, revues, déjà vues et déjà revues.
De Show à Coyotte Girls, en passant par Flashdance, tout y passe.
Beyond your imagination, qu'ils disent.

Et en meneuse de déjà revue, ils nous ont trouvé une légende vivante: Cher (qui n'en a plus sur les os).
C'est elle qui joue la méchante reine.
Mais pas si méchante en fait, puisqu'elle prodigue aussi des conseils de peinture en bâtiment.
Et pour son bras droit, un brin "sensible", ils nous ont ressorti Stanley Tucci, qui avait déjà bien joué le même rôle dans "le Diable s'habille en Prada".
Je sais, ça a l'air d'une blague, mais pas du tout: c'est Burlesque!
Le film sort pour Thanksgiving aux USA.
Décidément, certains ne manquent pas d'humour.
En même temps, c' eût pu être pire, genre pour Halloween.
Manque plus que la musique de Benny Hill (ah non, elle y est).
Enjoy:

Ne riez pas: C'est Halloween




Heads will roll...

On a déjà tout dit et tout écrit sur cette tradition importée des Amériques.
Mais comme "ce n'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule",  j'use et abuse de ce droit.
Car la célébration des morts nous ramène immanquablement à celle des vivants.
Et, cette année, les raisons de faire la fête ne manquent pas:
Morosité ambiante et persistante, colère sociale qu'on entend sourdre(1) durant ces vacances.
Et je ne vous parle même pas de politique internationale, où la fête bat son plein depuis quelques décades, voire décennies maintenant.

Mais, si vous ne le savez pas encore (je vous engage le cas échéant à consulter la rubrique "Ne riez pas", et de manière générale, tout ce blog), j'ai une passion dévorante pour le français désuet mais aussi et surtout pour l'optimisme face à l'adversité...

2010-10-24

Fiac 2010: the year we make contact




Ce n'est que la deuxième fois que je me rends à la Fiac (le marché d'art contemporain de Paris).
Et comme son nom l'indique, c'est bien une foire internationale.
Il y a même un tombé de caddies pas loin de l'entrée.
Car même si on chuchote que ce n'est pas ici que ça se passe, tout le monde vient quand même du monde entier.
Les galeristes en tête, qui ne vont quand même pas louper une semaine à Ripa.
Des acheteurs (mais alors si vous arrivez à les distinguer) des simples badeaux , des amateurs d'art, des curieux, des étranges, et des happenings ambulants qui se font mitrailler par les touristes.
Oui, car quand on a pas les moyens de se payer une oeuvre, on peut quand même en faire une jolie photo.
Tout le monde pourra ainsi avoir "son Cindy Sherman" chez soi pour Noël.
Donc, certains passent leur temps à trouver les poses les plus rigolotes à côté des oeuvres les plus conceptuelles.
Gros succès cette année pour le géant de spaghettis.
A part ça, rien de neuf (ou presque) sous la verrière du Grand Palais:
Les stars sont en vitrine, et on ne tarde pas à repérer les valeurs montantes du moment, vu qu'ils ont une oeuvre dans une galerie sur deux.
Heureusement toujours quelques bonnes surprises, comme ces toiles d'Andrew Dadson, ou le noir, raclé avec énergie jusque sur le châssis, recouvre avec énergie des images secrètes.
Et un tapis "ticket de caisse", deux Soto et trois mille ready mades plus loin, on est ready justement pour aller faire un tour à la cour carrée.
Une traversée de Tuilleries avec arrêt sandwich de chez Paul sous le soleil, et des sculptures partout dans le jardin.
Et c'est à l'ombre du Louvre qu'on trouve un peu plus de créativité et d'audace, et un peu moins de vigiles qui surveillent les Picasso.
Que se soit un village de jeux d'enfants défoncé au chalumeau, des plantes qui bougent toutes seules, et un billet à l'effigie de Liliane Bettencourt, de manière générale, le tout est-disons le-un peu plus enjoué et se prend (peut être) un peu moins au sérieux.
Espérons, en tout cas.
Pour l'année prochaine, juste petit conseil à tout le monde:
Evitez toute représentation, métaphorique ou non, de la mort.
Franchement, les squelettes, les crânes, les animaux empaillés c'est fait.
On peut passer à la vie...
2011, the year we make contact?

2010-10-11

Réclame: Le ticket chic



Après "Il fait beau dans le métro"(voir dans la même rubrique, hilarant), voici la toute nouvelle campagne pour la RATP, qui sera lancée, hasard du calendrier demain 12 octobre, jour du début des grèves.
Une pub subversive, s'il en est, puisque non seulement elle pousse à la farce (un poisson dans le dos d'une contractuelle, trop fun), mais multiplie les images sexy, je vous laisse juge.
On peut faire ça à tout âge, à plusieurs, avec des animaux...
On s'embrasse, on s'exhibe, on revendique son statut d'usager, c'est chic, c'est sex.
Qu'on soit rebelle ou bourgeois, metro makes the people come together (les uns contre les autres).
En même temps, question ticket de métro, le pire a été évité.
Quoique.
Le ticket chic: une opération séduction qui tombe à pic.
Et demain, prenez la deuxième voiture (la première sera bondée).

2010-10-08

Britanny: Tome 3 épisode 1 (deuxième partie)

Deuxième partie du premier épisode de ce troisième tome.
Britanny a déjà fort à faire avec...avec pas mal de choses, mais le problème, c'est qu'elle ne fait plus rien.
A part regarder des gens qui ne font rien non plus.
Cliquez, cliquez...


Et pour les novices, cliquez ici pour lire toutes ses aventures.








2010-10-03

Religion Cathodique: les 2010 télé-commandements (part 4)


Quatrième et dernier volet de prévisions météoro-cathodiques servies par nos meilleurs experts en voyance et autres élucubrations.

Octobre:
Après l'annonce du retour de Chateauvallon (voir épisodes précédents), ça n'a pas loupé: les producteurs de Dallas se sont donc mis au boulot.
De leur côté, les productions françaises n'ont pas dit leur dernier mot:
Ils menacent en effet de ressusciter Marie Pervenche.
Dans ses nouvelles aventures en temps réel, façon 24 heures Chrono, Marie doit empêcher un primeur de Rungis de livrer des choux avariés à un restaurant chinois du 3ème arrondissement de Paris.
Mais une taupe au sein du dispatching veut l'empêcher d'appeler une dépanneuse pour faire enlever le véhicule garé devant une borne vélib.
On tremble déjà pour elle.

Comme on sait qui a gagné Kho-Lanta à cause de fuites parvenues aux oreilles d'Entrevue , les coupables devront manger des vers en direct durant toute la finale.
Bon appétit.

Les finalistes de Secret Story vont bien, leur état est stable, les psychologues sont très optimistes.

Novembre:

Mariah Carey est venue sur le plateau du Grand Journal de Canal+.
Le plateau n'a pas tenu, mais ses jours ne sont plus en danger.


Tournez Manèges revient.
Pensez à éteindre votre télé plutôt que de la laisser en veilleuse.

France 2 lance encore un nouveau jeu:
Il faut retrouver des mots à partir de lettres, et faire du calcul mental.
Titre provisoire: "Des Consonnes, des voyelles et du Calcul".
Coeur de cible: les plus de 112 ans.


Décembre:
Comme chaque année, tous les animateurs de toutes les chaînes se mobilisent pour enregistrer une émission de Noël, et une pour le réveillon.
Cependant, selon nos sources, l'une d'entre elles, pour des questions de budget, s'apprêterait à rediffuser un vieux show, avec quelques trucages.
Si vous apercevez Jenifer et les candidats de la Starac chanter "la Musique", la troupe des Dix Commandements, ou Pierre Palmade et Michèle Laroque dans un extrait de "On s'aime", prévenez d'urgence le CSA.

Une année 2010 résolument placée sous le signe du recyclage, donc.
Espérons que 2011 ne soit pas l'année des énergies renouvelables.
Sinon, on va souffrir...

2010-10-02

Fashion Week: Au secours, ils reviennent!


La Fashion Week, c'est un peu comme "Scream".
On attend le prochain épisode avec une certaine impatience, et avec un peu d'appréhension aussi.
On sait qu'on va souffrir intérieurement , mais quand même on est content.
On va se cacher les yeux, mais regarder à travers ses doigts.
On va crier d'effroi mais aussi un peu de joie.
On connaît les codes, on pense qu'on ne sera plus surpris.
Et puis si.
Il y a toujours des mortes vivantes de 16 ans avec leurs jeans cigarette (vogue, j'entends), qui déambulent en taxi.
Il y a encore des prêtres et prêtresses, vêtus de noir mais qui ont confondu le nuancier de teintures pour cheveux avec celui de Dulux Valentine.
Il y a encore et toujours une confusion pour certains entre les mots "style" et "toute ma vie j'ai rêvé d'être un(e) des ami(e)s de Charlotte aux Fraises".
Avec dans le désordre:
Clafoutis Mystique, Déconfiture d'Airbag, Chaussons aux Poils, Meringue Jambon et Sorbet Calicot.
Et comme dans tout "sequel" qui se respecte, il y a ceux qu'on croyait morts et enterrés et qui en fait n'étaient que blessés et reviennent pour qu'on les achève une bonne fois pour toutes.
Comme les jeans neige, par exemple.
Alors comment distinguer les bons des méchants, les héros du style des serial fashion killers?
Suspense...
Le truc, c'est qu'on aime se faire faire peur en fait.
Mais un conseil: ne quittez jamais vos amis lors d'une soirée fashion.
Restez groupés près du bar à champagne ou à côtés des stars.
Ne répondez pas aux appels masqués.
Et si les choses dégénèrent: courez!

2010-10-01

Tony Curtis: The Wilde side...


Bien sûr le réduire à ça est un peu réducteur justement.
Mais c'est un peu comme parler de Carrie Fisher sans prononcer les mots étoiles et macarons.
Si certains l'aimaient chaud, ou à moitié nu dans Spartacus, je retiendrai évidemment, comme beaucoup d'autres (les unes de ce matin en attestaient) son magnifique personnage (je préfère en l'occurrence ce terme à celui de "rôle") dans "Amicalement Vôtre" (une des plus mauvaises traductions de la télé, en passant).
Parce que si on a pas tous un Bret Sinclair qui sommeille en soi, on a tous un Wilde side.
Ne serait-ce que par les choix vestimentaires.
Un petit blouson en cuir un peu vachard qui aime bien et châtie bien et taille des costards au Lords et néanmoins amis.
Une main de fer dans un gant en daim contre un foulard sur blazer.
Bref, Tony VS Roger, c'était quand même...top moumoute.


Amicalement Votre Generique
envoyé par cymru. - Regardez des web séries et des films.