à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (48) 3 en 1 (7) à mon avis (20) A.R.T. (61) actualités (385) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (12) art de vivre (457) avant/après (18) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (29) Björk (18) Bowie (19) breaking news (160) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (23) buena vista social network (20) c'était mieux avent (133) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (279) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (21) courrier des lecteurs (17) Custers (56) daily gotham (9) de face (302) de profil (327) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (162) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (88) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (45) glee (6) Goldfrapp (6) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (50) Martin Parr (7) mashup de sosies (4) même pas vu (10) Michel Gondry (8) Miss Monde (15) modes et travaux (194) mon oeil (2) ne riez pas (65) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (25) pas vu à la télé (5) photo de groupe (63) photographie (319) pieds poules (101) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (23) quotidien des héros (6) réclame (73) Religion cathodique (162) RHOBH (18) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (51) sex & the city (15) sondage à deux balles (7) sport (51) Star Wars (58) streetart (25) téléviseur (192) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (62) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2009-10-02

Fashion week: Dans le plus simple Apparel




Fini de jouer à cache-cache, ça y est!
Plusieurs fois par an, les grands méchants looks sortent du bois pour dévorer à pleines dents les petits chaperons multicolores qui défilent sur les catwalks et qui, entre parenthèses, n'ont toujours pas assez mangé de beurre.
Designers, journalistes, divas, critiques du dimanche et champagnophiles du mardi (mais pas seulement) se retrouvent, se toisent, se mangent tout cru, et déboulent dans les rues de Paris, telle une horde furieuse...