à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (372) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (432) avant/après (15) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (156) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (18) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (268) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (52) daily gotham (9) de face (288) de profil (306) disques (416) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (83) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (39) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (301) pieds poules (96) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (101) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2008-11-27

Question: Facebook, should I stay or should I go?



Bon alors c'est comme pour tout: l'achat d'une voiture, le mariage, le divorce, les amphétamines ou les vacances au camping:
Il faut peser le pour et le contre.
"Faire les + et les -".


+ je me suis fait un tas d' amis
- je sais ce qu'ils mangent à midi
+ je n'espionne plus mes voisins
- je pense qu'Yvette est une catin
+ je suis devenu Jedi Master
- Laurence a acheté un toaster
+j 'ai un ami au Burundi
- Pierre voit sa maîtresse le jeudi
+ je me suis trouvé un cousin
- Mireille a vendu du boudin
+ je regarde moins la télé
- Phil a encore perdu ses clefs
+ Val ouvre une super boutique
- Renée est une vraie hystérique
+ suis invité à 1000 soirées
- n'ai plus le temps de me laver
+ j'ai soutenu de nobles causes
- je crois que je frôle l'overdose
+ mes amis me font toujours rire
- je n'ai plus le temps de dormir
+ Béné est débordée de taf
- j'ai perdu tout mon hortograf
+ mon blog reçoit plus de visites
- Momo soigne sa conjonctivite
+ j'ai une amie à Bijaïpur
- et je n'ai pas trouvé l'amour
+ Ils ont perdu mes photos de classe
- les ruptures sur le net me glacent
+ des gens prennent de mes nouvelles
- j'attends toujours qu'ils me rappellent
+ je me fais tagger tous les soirs
- j'ai vu Frédéric en peignoir
+ Marie-Bernard n'est plus "single"
- Paul et Gabriella s'engueulent
+ Jim sait qui a peint la Joconde
- cette photo de moi est immonde
+ j'ai découvert les Amériques
- Olga m'invite à un pique-nique
+ je trouve que mes amis sont beaux
- faites chier avec la météo!
+ Miguel est un bon photographe
- on s'en fout de vos épitaphes
+je me fais poker tous les jours
-on a pas tous le même humour
+ je découvre de nouvelles têtes
- demain, c'est décidé...j'arrête.




2008-11-18

Britanny: Tome 2 épisode 7

Britanny encaisse. Britanny paye le prix fort. Britanny passe à la caisse.

Cliquez sur les pages pour une meilleure lecture.
Il est vivement conseillé de lire depuis le tome 1 pour suivre (voir rubrique Britanny: le roman photo).


































2008-11-14

2008-11-11

Jukebox: Les lois de la Gravité

Il y a des choses comme ça qui disparaissent et qu'on regrette.
Et d'autres pas.
Mais parfois, c'est tellement bon dans les deux cas de les exhumer le temps d'une bière et d'un paquet de chips paprika.
On met une pièce de cinq francs, on ferme les yeux et on revoit le clip.
Alors voilà, j'ai déjà mis cinq francs, bu la bière et bouffé tous les chips.
Mais je vous ai gardé le meilleur (et le pire).

Conseil: ouvrir le clip (ci dessous) dans une autre fenêtre pour pouvoir lire et regarder simultanément.

Aujourd'hui: Samantha Fox/ Nothing's gonna stop me now

2008-11-06

Obama: objets de culte




Pas de panique.
Je ne me lance pas ici dans des analyses politiques hasardeuses, émotionnelles et approximatives.
Chacun son métier.

Mais au risque de défoncer des portes ouvertes, je voulais m'arrêter un instant devant un mur peint (vous me suivez?).

Allez hop, je me lance:

Il y a donc une chose qui m'a frappé durant ces derniers mois, au delà bien entendu du personnage lui-même, c'est l'imagerie qui a entouré sa campagne jusqu'à en devenir l'un des moteurs.

Pour avoir suivi plusieurs élections, je ne me souviens pas d'un t-shirt Al gore façon Magritte ou d'un poster de John Kerry "à la Van Gogh".

L'engouement qui a entouré le candidat démocrate devenu le 44 ème président des Etats-Unis a largement dépassé les frontières politiques dans tous les sens du terme.

Il en va de même pour les représentations multiples de Barrack Obama.
Elles sont à l'image-le pléonasme est ici choisi- du candidat, de son parcours, des ses origines, de ses convictions, en un mot de son histoire.

Empruntées à , ou plutôt issues de la street culture, du pop art, du graph et des affiches de jazz.
Ce n'est évidemment ni un hasard ni une coïncidence.



La plus connue sans doute a été réalisée par Shepard Fairey (aussi connu dans le graph sous le patronyme d'Obey).
Il fût d'ailleurs brièvement mais "musculairement" et "armement" arrêté lors de la convention démocrate à Denver pour affichage sauvage.
Ce puissant portrait réalisé aux couleurs de l'Amérique, auquel furent ajoutées les mot Hope et Change, est très vite devenu une icône (le mot est lâché).

Car, comme vous l'avez vu, avant même que ne s'écrive son histoire de président, Barrack Obama est déjà l'objet d'une certaine forme de culte.

Il incarne davantage des valeurs idéologiques que politiques, et l'espoir qu'il porte est de franchir des barrières, notamment des barrières dogmatiques.

Voici encore ce portrait troublant qui fusionne Lincoln et Obama, par Ron English.



Les symboles furent nombreux, preuve que la quête de sens est à nouveau très forte, et universelle.
Dans le genre porte ouverte, ça s'est pas mal...

Hillary par Andy, ça vous dit?

2008-11-04

L'album du moi: Retour en Grace


Grace passe à table.


On appelle ça la synchronistation.
Alors que le Palace ré-ouvre ses portes à Paris (elle en fût l'une des VIP les plus fidèles), Miss Jones fait son grand retour.
Avec "Hurricane" (qui dit bien qu'elle est de retour).
L'album débute par les mots "This is my voice!" (pour ceux qui ne l'auraient pas (re)connue).
Parce qu'elle a avant tout un organe singulier.
Unique en son genre...