à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (43) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (365) album du moi (21) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (428) avant/après (13) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (26) Björk (14) Bowie (19) breaking news (152) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (265) clip vidéo (192) cocoon (5) collages & médias (40) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (48) daily gotham (9) de face (282) de profil (299) disques (412) Empire Of The Sun (18) en boucle (154) En Mode Dépêche (1) exclusif (141) fais moi une scène (1) festivités (27) films classés sans suite (3) flamand rose (81) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (36) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (5) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (181) mon oeil (2) ne riez pas (62) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (20) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (294) pieds poules (94) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (101) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (156) RHOBH (15) rien à voir (19) Róisín Murphy (35) saga (29) science fiction (49) sex & the city (11) sondage à deux balles (7) sport (47) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (178) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (27) us et coutumes (100) Valentin (53) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2007-05-25

le courrier des lecteurs : épisode 3

Vous êtes (2) de plus en plus nombreux à suivre cette rubrique, ce qui nous encourage à continuer (il ne nous en faut pas plus).

Si c'est la première fois, je vous engage vivement à lire les "épisodes" précédents.


Une fois de plus, Stéphane a lu avec attention vos commentaires et y répond avec Simplicité (son assistante)...

2007-05-24

Tortilla de Patatas: le teaser.

si vous ne voyez pas d'image, cliquez ou double cliquez ci dessous...

Tortilla de Patatas07: Sylvie Perederjew



Last but not least: le portrait de Sylvie Perederejew.

Sylvie c'est un peu comme une divinité hindoue: elle a six bras, quatre mille pieds qui l'emmènent au quatre coins de la Wallonie au gré de ses différentes casquettes (elle en a autant que de paires de chaussures).

Journaliste, puis comédienne de formation, Sylvie s'occupe aussi de la promotion des spectacles qu'elle joue.

Principalement au Théâtre de la Place des Martyrs, avec la compagnie Théâtre en Liberté dont elle fait partie.

Parmis les innombrables pièces auquelles elle prend part, citons son interprétation remarquable et remarquée cette saison dans "Jacques le Fataliste" mis en scène par Daniel Scahaise.
Elle y incarnait avec force et truculence tous les personnages féminins.
Une performance.

Mais on a pu la aussi voir à Villers la ville dans "La Reine Margot", "les Misérables" et elle était l'une des trois mythiques et mystiques sorcières de "Macbeth" dans la mise en scène de Bruno Bulté.

Sylvie ne se repose jamais. Une minute sans rien faire est une minute perdue.
Elle prend ses corn-flakes dans sa voiture, et dort en rêve.

Au sein des "Ex", Sylvie a joué dans "La vie n'est pas un jeu", "Le prix à payer", "Rebecca's dream", "Une vie de Chien", "S.T.A.R.S".


Dans Tortilla de Patatas, elle prête sa folie à Laurence (non, Sylvie, tu n'es pas folle, c'est une expression), gosse de riche et organisatrice du traditionnel spectacle de mi-saison auquel elle décide de donner des allures de reconstitution historique.

(relisez si vous n'avez pas suivi)

Sylvie n'est peu être pas une déesse à six bras, mais il est certain que si elle me disait que oui, ma foi, je la croirais...



Sylvie dans S.T.A.R.S. Photos Pop the frog.

Tortilla de Patatas07: Christel Pedrinelli



Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah! Christel.
Christel, Christel, Christel...

Si un jour vous la croisez, courant dans la rue avec un bustier rouge, un short bleu avec des étoiles, des bottes et un lasso sans oublier des bracelets métaliques et un diadème vissé dans sa crinière brune, ne vous étonnez pas.
Christel s'investit.

J'aime autant cette fille pour son talent que pour sa générosité et son dévouement. C'est dit.

Qu'elle soit à la base d'un projet ou simplement interprète, elle se donne à fond.

Au théâtre vous avez pu la voir dans le rôle de Juliette (avec Denis Carpentier en Roméo), au Parc dans "les Fourberies de Scapin". Elle y rejouera d'ailleurs Molière la saison prochaine dans "les Précieuses Ridicules" avec Laure Godisiabois.

C'est avec cette dernière qu'elle met sur pied le spectacle "Musée haut- Musée bas" de J.M. Ribes qui sera d'abord joué à l'Arrière scène puis repris à la comédie Volter cette saison.

On la voit aussi au Théatre de la place des Martyrs dans "Dom Juan", "Moby Dick" et "La Cuisine".

A l'aise dans les classiques, Christel s'éclate aussi dans les créations, comme dans "Geluck,si tu nous entends... ", joué à Bruxelles et à Paris.

Elle peut tout faire: chante, danse fait très bien la pasta et crée des costumes.

Avec Antoine Guillaume, elle écrit "Rebecca's dream", comédie musicale dans le cadre des "lundis, vous allez rire jeune".

Elle y joue aussi "la vie n'est pas un jeu", "le prix à payer", "Après nous,..."

Dans "Tortilla", elle donne sa fougue à Véronique, patronne fébrile et fragile qui se donne des airs de Wonder Woman.


Christel n'est pas une dame de fer, elle n'a pas de super-pouvoirs, mais une chose est sûre, elle a de l'or entre les doigts...



Christel dans "Musée haut, Musée Bas", m.en s. d'A. Goslain.
Photo Tortilla: Pop the frog.

Tortilla de Patatas07: David Leclercq



Scorsese, Tarantino, Leclerq... c'est une déclinaison naturelle.
Je lui avais promis, en plus.

Même si je déteste ce mode de pensée: c'est le nouveau x, c'est la nouvelle y... David ce n'est pas le nouveau, mais plutôt le Néo.

Réalisateur de talent et plein d'avenir (un sequel est en préparation), David Leclerq est comédien pour le plaisir (un peu comme quand on joue au tennis). Son deuxième court métrage "Jakob" vient de remporter le prix du public au dernier Festival du Film Fantastique.

Comédien de Formation, (au Conservatoire de Bruxelles), il joue dans "Debout les Morts", "Cyrano de Bergerac", "Etre en Robe", et dernièrement à l'Arrière Scène dans "le Monte-plat" de Pinter dans une mise en scène d' Y. Claessens.

David fait aussi pas mal d'assistanat à la mise en scène (justement) et son coup de crayon bien taillé l'amène à dessiner des story boards pour la pub. En attendant de dessiner celui de son premier long métrage?

Au sein des EX, il co-écrit et (co)met en scène avec Alexis Goslain "Une Vie de Chien", joue dans "La Vie n'est pas un Jeu", "Rebecca's Dream", "le Prix à Payer" de Baptiste lalieu (aka Saule), S.T.A.R.S...

Dans "Tortilla de Patatas", il met la visière de Paul, et endosse le rôle du félon , JR du dimanche, séducteur et un tantinet violent. Mais quand la roue tourne, les tartes volent.


David est un homme à suivre et une chose est certaine, ça va faire mal...



David dans S.T.A.R.S. photos Pop the frog.

2007-05-21

Tortilla de Patatas07: Antoine Guillaume




Antoine Guillaume est le suivant sur la liste...

Comment le décrire sans utiliser les mots Musical, rêve, paillettes et ouisiti sex? (Comme je viens de le faire)

Parce qu'en fait, Antoine est un garçon à part, aux talents multiples, une boule à facettes multiples, aux activités multiples.
(Multiple, drôle de mot,non? multiple...)

Il chante, il danse, il écrit, il joue et met en scène, il chorégraphie, il enseigne la danse et danse même quand il saigne.

A Bruxelles et à Paris, on l'a vu radieux dans "Excit" de Sébastien Ministru.

Il récidive ensuite avec toute la troupe de "Chez Maman" dans "Fever", revue Noëlo-hystéro-hilarante du même auteur.

Il joue les maître à danser dans "Il ne faut jurer de rien" de Musset au Parc ou jure comme un charretier "La vie n'est pas un jeu".

Son premier tour de chant "Rien que pour vous", s'est joué à guichets fermés (pour cause de travaux).

Dans le cadre de "le Lundi, vous allez rire jeune", avec les EX, il monte entre autres sa première comédie musicale: "Rebecca's Dream".

Il interprète aussi le médecin boulimique de S.T.A.R.S. après avoir créé dans "Tortilla de Patatas" le rôle de John, conseillé marketing extra lucide qui s'improvise manager pour "serveuse en voie de devenir chanteuse d'avant garde"...

Antoine est joyeux comme quelqu'un d'hyper fragile et  carrément stylé.

Il y a beaucoup de qualificatifs pour décrire Antoine, un ne suffit pas, mais une chose est certaine, il y a chez ce garçon  quelque chose de féérique.





Antoine dans S.T.A.R.S de S. Custers. photos Pop the frog.

2007-05-08

Tortilla de Patatas 07: Alexis Goslain



Troisième portrait (et pas des moindres) puisque c'est celui d'Alexis Goslain.

Comme Alain Delon, à qui je le compare sempiternellement pour le taquiner pis ça marche encore quatre ans après, Alexis a du mal à se défaire de son image de "beau gosse".
Mais en fait pas du tout.

Mais bon, il va pas en plus nous énerver à avoir du talent et de l'humour!
Sauf que si.

Alexis passe ses journées (ses nuits, je peux pas vous dire) à libérer le "Alf" qui sommeille en lui.
Et ça marche.

Comédien, auteur et metteur en scène, il mène joyeusement sa barque à travers les spectacles, comédies ou pas.

Retenons ses récentes mises en scène de "Musée haut, Musée bas" de J.M. Ribes et de "Gilles et la nuit" d'Hugo Claus, interprèté par Olivier Massart au Théâtre le Public.

Il est pensionnaire du TTO où il joue notemment dans "Excit" de S. Ministru et "Geluck, si tu nous entend" , deux "tubes" repris à Paris (aaah, Paris!).
Il y crée en 2001, avec Sylvie Perederejew et Olivier Francart, le café théatre "le Lundi, vous allez rire jeune", où se formera plus tard la troupe "les Ex".

"Amour Gloire et batman", "le Prix à payer", "Une vie de chien", et "Tortilla de patatas", Alexis est sur tous les fronts. Sur scène et en coulisses.

C'est son côté "Merryl Stubbing" (pour ceux qui connaissent).

Il vient de terminer "Boomerang", sa nouvelle création avec Delphine Ysaye, road movie théâtral sur fond de Gainsbourg.

Dans "Tortilla de Patatas", il prête ses traits (d'esprit) à Pierre, l'animateur jeunesse du Tennis club de "La Champignionière".
Celui-ci n'est pas si angélique qu'il n'y paraît et a plus d'un tour dans son sac de sport.

En plus, il est même pas beau...mais une chose est sûre: il est drôle.



L'affiche de Boomerang, D. Breda.
Photo Pop the frog.