à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (43) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (367) album du moi (21) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (428) avant/après (13) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (26) Björk (14) Bowie (19) breaking news (152) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (265) clip vidéo (192) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (48) daily gotham (9) de face (282) de profil (299) disques (412) Empire Of The Sun (18) en boucle (154) En Mode Dépêche (1) exclusif (141) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (81) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (36) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (5) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (181) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (20) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (295) pieds poules (94) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (102) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (156) RHOBH (15) rien à voir (19) Róisín Murphy (35) saga (29) science fiction (49) sex & the city (11) sondage à deux balles (7) sport (47) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (178) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (27) us et coutumes (100) Valentin (53) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2007-04-26

Tortilla de Patatas 07: Laure Godisiabois


Deuxième portrait : celui de la comédienne Laure Godisiabois.

Elle reprend le rôle de Marie, créé par Diane Fourdrignier.
La "petite dernière" , donc, mais qui a tout d'une grande.

Issue du Conservatoire, Laure est, comment dire...un savant mélange d'Arletty, Minnie, Gelsomina et Tata Yoyo (pardon, Laure). Une diction, une gestuelle, un oeil et quelque chose sous son grand chapeau qui la rendent si singulière.

Une espèce de créature étrange à côté de laquelle il est impossible de passer sans s'arrêter.

Dans "Musée Haut, Musée bas", de J. M. Ribes, joué depuis deux saisons à Bruxelles et en tournée, Laure s'éclate et ça se voit.
Quand elle est sur scène, on la voit.
C'est comme ça.
Inutile de résister.

Et elle l'est vraiment. Irrésistible.

Si Laure est devenue comédienne, ce n'est pas pour interprèter les grands textes du répertoire. Non.

C'est pour le prestige de l'uniforme.

Celui de bonne, par exemple. Comme dans "Lunes de Miel" aux Galeries, dans une mise en scène d'Adrian Brine.

Ou celui de la "dame en noir" dans Knock au Théâtre du Parc, ou encore de "Lady Wouldbe" dans " Volpone à la Comédie Volter.

Une ascencion fulgurante à travers l'échelle sociale des personages.

C'est aussi le cas de Marie, qu'elle interprète dans "Tortilla de Patatas". La petite serveuse un peu méprisée par la petite bourgeoisie de banlieue se métamorphose en chanteuse d'avant garde scandaleuse.

Et une chose est sûre: je ne connais pas encore très bien Laure, mais mon petit doigt me dit qu'elle va casser la baraque...


Stéphane Custers.





Laure dans "Musée haut, Musée bas", mise en scène de A. Goslain.

2007-04-18

Le Disque du moi: Cécile et Philippe


C'est ce 21 avril 2007 que sera officiellement lancé le disque: Cécile et Philippe....(leurs plus grands tubes) enfin réunis!
leur tournée mondiale débutera dans la foulée par un voyage de noces.
Rappelons que Cécile fut le leader du groupe Ciccolina forever (que tous les gens de la night connaissent) et que Philippe fût le bassiste du groupe légendaire des "Flying Canaries"

Longue vie à ce duo !

2007-04-16

Tortilla de Patatas 07: Denis Carpentier




Pour cette série de portraits des comédiens du spectacle, j'ai choisi de manière arbitraire l'ordre alphabétique.

C'est donc Denis Carpentier, qui interprète Marc dans la pièce, qui ouvre la marche.
En plus c'était son anniversaire hier.

Denis Carpentier, c'est un peu comme du play-doh, on peut faire ce qu'on veut avec lui.
Ou plutôt, il peut faire ce qu'il veut avec lui même.

Polymorphe et très physique, il alterne styles et personnages diamétralement opposés, passant du répertoire classique (Roméo) à des auteurs modernes (Mamet, Horovitz, Ribes....)

De la comédie au drame, de "Prophètes sans Dieux" au "Baiser de la Veuve" en passant par" le Laboratoire des Hallucinations", du Huis-Clos (de Sartre) au plein air (de Villers la ville), Denis enchaîne les spectacles depuis sa sortie du Conservatoire de Bruxelles.

L'improvisation, qu'il pratique depuis l'ère pré-acnéenne, lui a ouvert les yeux sur un réel potentiel comique, genre dans lequel il excelle par sa monstrueuse spontanéité.

Avec "les Ex", il fait les "beaux soirs" du café théâtre "le lundi, vous allez rire jeune":

"Amour, Gloire et Batman", "le Prix à Payer", "Denver et Stanza", "Une vie de chien" où il campe Walter Klompus, un joueur de foot hilarant et flamand, et finalement "Tortilla de Patatas", où il crée le rôle de Marc, amoureux transi (et même un brin frileux), sorte de poussin myope qui ne demande qu'à tomber enfin du nid.

Denis Carpentier c'est très simple:

Je ne suis pas objectif, je l'aime, mais je sais que je suis loin d'être le seul...

Stéphane Custers.



Dans "Le Laboratoire des Hallucinations", mise en scène d'E. Deconinck.
photos ©Pop the frog.

2007-04-14

Mariah Christmas everybody

Comme avec moi, c'est un peu tous les jours Noël, voici un modeste présent (au poids)avec Mariah Carey.

Ne ratez pas le final, quand on brûle la dinde et que le donut géant s'envole avec peine.




Ca ne vous donne pas envie de fêter Noël en plein mois de juin, vous?
Tous à moitié à poil, avec des chapeaux grotesques sur la tête?
Et de danser avec des pains d'épices trop maquillés? (je ne parle pas de la Gay Pride, je parle de Noël)
Rendez vous donc le 23, pour une Summer Xmas party, il y aura un feu d'artifices en plein jour (s'il ne pleut pas).
Reste à trouver le château...