à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (46) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (377) album du moi (23) Alice (12) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (442) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (15) Bowie (19) breaking news (158) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (272) clip vidéo (197) cocoon (5) collages & médias (43) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (292) de profil (313) disques (421) Empire Of The Sun (18) en boucle (159) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (86) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (42) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (189) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (303) pieds poules (98) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (21) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (50) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (50) streetart (23) téléviseur (187) top of the posts (25) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (58) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2006-02-20

Bruxelles, ma belle...(part one)



Régulièrement, je vais vous donner des raisons d'aimer Bruxelles, qui n'est pas seulement la responsable de toutes les mauvaises décisions en matière d'harmonisation européenne ("Bruxelles a décidé ceci, Bruxelles a refusé cela..."), mais une ville dont la beauté bien cachée sous quelques décennies d'urbanisme maladroit, gagne à être connue.

Un peu comme Miss Swan...

Tout ceci est en fait un prétexte pour vous signaler une petite expo à Bruxelles. Celle de Frédéric Penelle, graveur bourré de talent, dont l'univers absurde et décalé est fait pour me plaire. En plus, c'est un ami...et c'est gratuit.

Pour les Belges, le Bota, ça doit vous rappeller vaguement quelque chose. Oui c'est ça: une bière de trop au concert des "Sliding Bananas" (les" Bananes Glisseuses"), pendant "les Nuits Botaniques".

Pour les Français, c'est l'occasion rêvée pour un "one day trip" . Croyez-en l'expérience de toutes vos vedettes et autres grosses fortunes "en exil" : Bruxelles c'est la banlieue branchée de Paris. Comptez 1h25 pour le Thalys, une demi heure pour la gauffre mangée sur la grand place, et visitez le musée de la bd sur le chemin.Ensuite, prennez le temps de découvrir quelques chefs d'oeuvres de l'architecture Art Nouveau (il faut marcher, car ils sont dispersés dans la ville), la rue Antoine Dansaert pour ses deux boutiques branchées, les abords des Halles St Géry et ses terrasses "Djeuns" (comment ça s'écrit?) Buvez un café à moins de sept euros, une bière à moins de vingt cinq euros. Là, pour les Parisiens, c'est le dépaysement assuré.

Attention: Prévoyez un ciré "I love Munich", des bottes et votre parapluie "tête de canard", de rares averses sont à craindre.

Puis reprennez votre Thalys et courrez demander la nationalité belge à l'ambassade la plus proche...


Frédéric Penelle
"élévé à la farine de mouton"

expo jusqu'au 12 mars au Botanique( gallerie), rue Royale 236 à 1210 Bruxelles.
rens et info: 32 2 218 37 32 ou www.botanique.be

2006-02-07

arte sur glace

Hier, je tombe sur Arte qui diffuse un "docu soap" sur le patineur russe Plushenko. Evgueni est en pleine répétition de son nouveau programme libre, hommage au danseur mythique Nijinsky (ben, on est sur arte quand même). L'entraîneur, un bout en train , se dispute avec le chorégraphe incompris qui ne lui oppose qu'une faible résistance. "L'art est dans le dépouillement" lui dit-il pour l'achever. Et voilà l'hommage à Nijinsky qui fond comme glace au soleil.

Un peu plus tard, nous les retrouvons au trophée Lalique, et là on sent bien qu'avec Brian Joubert, c'est compet' - compet'.
Je dis "on sent bien" parce que la voix-off nous le dit plusieurs fois.

Elle ne nous dit pas que le programme de Brian est, quant à lui, un hommage à Matrix (j'aime bien Matrix, ce n'est pas le propos). Mais nous, on l'a deviné rien qu' à son costume.

Ils patinent et Nijinsky est premier, Néo quatrième, handicapé il est vrai par son programme court.

Et on nous donne rendez-vous demain, pour une autre compétition tout aussi passionante et à couteaux tirés entre les deux "rivaux".

Qu'est ce que j'ai appris? Qu'il ne règne pas une ambiance de franche camaraderie dans le sport à haut niveau?
Que la rigueur paie? Que j'ai raté la fin de leur docu soap sur l'école hôtelière?

Ou qu'Arte vit avec son temps?

2006-02-02

Puisque tout le monde en a un...
































Bienvenue à toutes et à tous.

En 2001, j'écrivais et jouais à Bruxelles "Le Nouve@u Monde" (photo Géraldine Harckman), spectacle racontant les mésaventures de Max, internaute acharné qui se perd dans les limbes du virtuel.

Cinq ans plus tard, m'y voici.
J'ai quatre adresses mail et depuis aujourd'hui un blog, en attendant un site...Et la phrase la plus répandue dans le premier message d'un blog est: "puisque tout le monde en a un..." Est-ce une raison suffisante? C'est ce que nous découvrirons ensemble.

Le but est aussi de vous connaître. Mais ne perdez pas votre temps (et le mien) en m'envoyant des insultes, des cochonneries, des descriptions de votre physique et de vos hobbies (j'aime les carottes râpées et le curling). Si vous me trouvez moche, nul, pas drôle, rassurez-vous: vous n'êtes pas les seuls. Passez donc votre chemin, la vie est trop courte pour s'habiller New Man...

Voici donc mon premier blog. Vous pourrez le suivre en même temps que moi dans votre livre d'images. Vous saurez que le moment est venu de tourner la page, quand vous entendrez Mariah "Mimi" Carey en pleine émancipation faire vibrer ses cordes vocales comme ceci...

note stridente, bris de verre (pas de lien disponible).

C'est bien compris? Alors commençons...